Descriptif:

La randonnée pédestre est une promenade sportive qui s’effectue à pied, généralement sur des sentiers dans la nature.

Sa durée est extrêmement variable : de la randonnée de quelques heures, à la grande randonnée de plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Ce n’est pas une activité de compétition, contrairement au trail ou la course d’orientation par exemple. Le degré de préparation et le matériel nécessaire varient fortement en fonction du milieu, de la difficulté de l’itinéraire et de la durée.


Les différents type de randonnée:

  • La randonnée “à la journée”, terme pour designer une sortie de quelques heures sur des sentiers généralement balisés, avec un sac contenant un fond de sac1, équipement de base permettant de faire face à un imprévu (changement soudain de météo, immobilisation sur le terrain), la nourriture, l’eau, éventuellement carte, etc. La sortie peut être complétée d’une nuit sur le terrain dans des infrastructures (refuges) ou en “autonomie” ;
  • La randonnée en autonomie, lorsque le randonneur doit transporter tout ce dont il a besoin, notamment pour se nourrir et pour bivouaquer ;
  • Le « trekking »2, terme désignant une randonnée qui s’adresse généralement à des randonneurs expérimentés, pouvant traverser des zones difficiles d’accès ou physiquement exigeantes (montagne, désert, etc) et se déroulant sur plusieurs jours ;
  • La marche afghane est une technique de marche utilisée lors de randonnées. Elle consiste à synchroniser sa respiration sur ses pas. La respiration s’effectue par le nez. Divers rythmes sont proposés en fonction des objectifs des marcheurs et des différents types de terrain. La marche afghane apporte de nombreux bienfaits physiques et mentaux ;
  • La marche nordique3 est une forme de randonnée pédestre de courte durée et qui utilise des bâtons de marche spécifiques permettant une marche rapide. La gestuelle, particulière, permet en outre de tonifier le haut du corps (épaules, bras, dos) ;
  • Le fast hiking4 (randonnée rapide) se distingue de la randonnée contemplative par un rythme de marche plus soutenu alternant parfois avec des pas de course. Elle se pratique sur des sentiers balisés ou non avec le même équipement que la randonnée classique, avec un sac léger pour la demi-journée, voire journée. Certaines enseignes commencent à commercialiser du matériel spécifique à cette discipline (chaussures). Le fast hiking se situe entre la randonnée contemplative et le trail (course à pied) ;
  • La randonnée légère et ultra-légère, qui est un courant de la randonnée pédestre qui vise à réduire le poids du sac ;
  • Le fastpacking (randonnée rapide avec sac léger), qui est une discipline relativement confidentielle, version extrême de la randonnée qui privilégie vitesse, légèreté et autonomie avec matériel de bivouac sur de longues distances ;
  • Le thru-hiking5 (randonnée longue distance ou intégrale), activité qui se déroule sur de très longues distances (4000, 5000 km voire davantage) sur des durées pouvant dépasser les six mois. Elle est pratiquée notamment aux États-Unis mais aussi en France où les adeptes, par exemple, traversent l’Hexagone par les sentiers de grande randonnée (GR) et poursuivent leur périple en Corse sur le GR 20.

D’autres types de randonnée font appel à d’autres équipements ou modes de locomotion : randonnée glaciaire, randonnée asine, randonnée équestre, à vélo, à ski, en raquette à neige, en patin à roulettes, randonnée subaquatique, etc.

La randonnée pédestre se différencie de l’alpinisme, la spéléologie, l’escalade, des via ferrata et du canyonisme qui se pratiquent sur des terrains nécessitant des techniques de progression et un matériel spécifiques.